05/08/2022

Thé japonais – Véritable thé glacé (Hors Série n°2)

Ne ratez aucun article en vous inscrivant à la newsletter Secret de Thés – le Blog

Dans la continuité du premier article hors série : Comprendre le thé japonais je vous présente trois dégustations de thé japonais façon Koridashi. Si certains d’entre vous ne savent pas ce qu’est le Koridashi, je vous invite à lire mon post Facebook qui en parle. Voici une photo d’une infusion au Koridashi. 

Thé glacé - Korisdahi

Les trois thés japonais que je vous présente aujourd’hui sont des merveilles gustatives. De par leur profil gustatif, mais aussi pour les émotions qu’ils procurent. Je peux vous assurer que vous ne serez pas déçu du voyage ! 

Thés japonais glacés : Trois découvertes


Thé japonais n°1 – Sencha de Uji de Mr Wataru (Thés du Japon)

Sencha thé japonais

Le premier thé que je déguste glacé est un Sencha provenant de la préfecture de Kyoto et plus précisément de la ville de Uji. Il est produit par Monsieur Wataru. Il s’agit d’un Futsumushi Sencha (soit un étuvage normal). Monsieur Wataru a procédé à la récolte de ce thé le 4 mai 2022, c’est donc une récolte de printemps qui a eu lieu entre fin avril et fin mai. C’est un Ichibancha, mais également un Sincha. Le Sincha est le tout premier thé récolté sur les théiers. C’est à la fois un privilège et une panacée médicinale. 

Cet autre thé japonais est produit à partir du cultivar Gokô, habituellement réservé aux thés d’ombre, en particulier aux Gyokuro haut de gamme. Monsieur Wataru a innové et a décidé d’en faire un Sencha, pour notre plus grand plaisir. D’autant qu’il s’agit d’un véritable Sencha puisque les théiers n’ont jamais été couverts une seule minute durant leur croissance. 

Bref avec ce thé nous sommes dans la pureté japonaise la plus totale. Il est temps de déguster ! 

Profil

Dans un premier temps, le côté iodé et végétal s’exprime, mais laisse tout de suite sa place à une bombe fruitée. Il est très complexe et ça n’a pas été évident de trouver les parfums. Incontestablement la pêche blanche, le brugnon et le raisin ressortent. C’est un mélange extrêmement subtil et délicat. En fin de bouche et en rétro-olfaction, un petit côté brioché se dégage. Après quelques minutes, le thé est toujours présent et le parfum a évolué en notes marines, rafraichissantes et douces. Un vrai bonheur. 


Thé japonais n°2 – Gyokuro Saemidori de Kirishima Bio (Palais des Thés)

Gyokuro Saemidori palais des thés

Quel bonheur de déguster un Gyokuro façon Koridashi ! C’est un moment unique ! D’autant que ce Gyokuro m’a beaucoup étonné et plu dans son originalité. Comme tous les Gyokuro, il s’agit d’un thé d’ombre qui a été couvert pendant près de 20 jours avant la cueillette. Celui-ci provient de Kirishima dans la préfecture de Kagoshima. Malheureusement je ne connais pas la date précise de récolte, mais il s’agit bien d’un Sincha. 

Le producteur a utilisé un cultivar extrêmement réputé au Japon, notamment dans la production de grand thé. Le Saemidori est un croisement de deux autres cultivars très connus, le Yabukita et le Asatsuyu. 

Profil

Je vous le disais ce thé m’a étonné. Tout simplement, car j’ai eu l’impression de manger une glace à la pistache. Le froid de la liqueur, son épaisseur ainsi que le parfum indéniable de pistache m’ont fait penser à une glace. Un vrai plaisir rafraîchissant. Dans un second temps la pistache s’ouvre et se végétalise, la liqueur est plus verte en bouche. Les parfums évoluent une dernière fois vers le fruit et en particulier la cerise et le raisin blanc.


Thé japonais n°3 – Sencha Mariko de Mr Yôhei (Thés du Japon)

Sencha thé japonais

Le dernier thé que j’ai dégusté est rare et précieux. Il s’agit d’un Sincha récolté le 10 avril 2022. C’est un Ichibancha de la première heure si j’ose dire. Le producteur s’appelle Matsukawa Yôhei, il procède à une récolte manuelle pour ce thé. Chose rare pour un Sencha. Les aiguilles de ce thé sont magnifiques, vertes avec des reflets jaunes. L’un des plus beaux thés japonais que j’ai vu jusqu’à présent. 

Le cultivar qu’utilise Mr Yôhei s’appelle Kondô-Wase. « Kondo » en l’hommage de son créateur et « wase » parce que cela signifie hâtif. Ce qui explique cette récolte très précoce. Ce cultivar est lui aussi un hybride entre le Yabukita et le Shizu-inzatsu 131. C’est un Futsu Mushi Sencha (étuvage traditionnel) qui est produit dans le département de Shizuoka (arrondissement Suruga) et plus précisément dans le secteur de Mariko. 

Profil

Que dire de cette dégustation… ? C’est pour ce type de thé que j’ai décidé de créer un blog. Aucune hésitation, la fleur explose en bouche. On a vraiment cette impression ce bouquet fleuri. Il est accompagné par une brise marine qui relève le tout. Les notes évoluent ensuite, le végétal rentre en jeu et se conjugue à merveille avec les notes florales. La longueur en bouche de ce thé est unique à mon sens, car elle dure indéfiniment et laisse une sensation poudrée et florale absolument délicieuse. Cela me rappelle les pots-pourris de nos grands-mères, en plus subtil et délicat tout de même. Bref ce thé est un bijou. 

Pour conclure

Le hors-série de cette semaine se veut plus court que les articles de dégustation classique. Je souhaitais vous faire découvrir quelque thé japonais, mais surtout cette technique d’infusion particulière. Je me suis donc concentré sur le profil général des thés dégustés et les émotions qu’ils m’ont procurées. Je vous invite d’une manière ou d’une autre à faire infuser vos thés glacés et de prendre un moment pour apprécier ce rafraîchissement. Je vous souhaite de belles dégustations et de beaux voyages. 


Si vous avez aimé cet article, partagez le sur vos réseaux sociaux et parlez en à vos amis 🌱


En suggestion

Catégories : Découvertes du thé

placeholder user

Auteur : Romain

Diplômé d’un Master en Business International et après deux ans passés chez CANAL+, j’ai décidé de consacrer davantage de temps à mes passions. Au quotidien beaucoup de choses me font vibrer, la lecture, mes proches, la musique et évidement le thé. Le thé est pour moi un art de vivre et permet de mieux percevoir le monde qui nous entoure. Je me sens plus sage quand je prends le temps de déguster une tasse de thé. Fort de tout ce qui m’anime j’ai donc décidé de créer Secret de Thés — Le Blog. À ce jour j’en suis le créateur et le principal auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *