27/06/2022

Meilleur thé vert – Dégustation Long Jing

Ne ratez aucun article en vous inscrivant à la newsletter Secret de Thés – le Blog

Cette semaine on continue avec le printemps ! J’ai donc décidé de vous parler du meilleur thé vert de Chine. En tout cas il est réputé comme tel… Le Long Jing !!! Pour les plus passionnés et connaisseurs, le thé vert Long Jing est un incontournable de la théothèque chinoise. Le Long Jing que je déguste aujourd’hui est issu de la récolte d’avril 2022. Nous verrons plus tard dans l’article quels sont l’histoire et le terroir de ce thé vert qui est tout de même sur la liste historique des 10 plus grands thés chinois. En attendant, faites infuser votre tasse de thé préférée, installez-vous confortablement. Je vous souhaite une bonne lecture. 

Dégustation du meilleur Thé vert Chinois – Long Jing


Les feuilles sèches

Parfum

Comment décrire le plus fidèlement possible la feuille sèche du Long Jing ? D’abord concentrons-nous sur la couleur des feuilles… les reflets du soleil font penser à la profonde couleur verte d’une jade néphrite. De plus, quelques liserés jaunes se détachent sur le côté des feuilles telle une démarcation naturelle délicate et inspirante. Un autre point essentiel est le travail remarquable de la feuille de ce thé vert.

En effet, chacune d’elle est soigneusement repliée et aplatie afin de renfermer et protéger un jeune bourgeon. Un pliage appelé « Langue de moineau » qui est traditionnellement réalisé à la main. Et qui dis bourgeon et une feuille, dis cueillette de qualité ! Une récolte encore effectuée à la main, car trop délicate et précise pour les machines. Finalement, la jeunesse et la petitesse des feuilles de ce thé vert me laissent penser que la dégustation sera chargée en parfum. 

Visuel

Le fruit à coque, la noisette, la châtaigne, voilà les senteurs que vous retrouverez en ouvrant une boite du meilleur thé vert de Chine ! Une vague olfactive automnale et pourtant si printanière. On ferme les yeux et on poursuit le voyage olfactif. Se dégage alors des parfums de biscuits qui me rappellent le spéculos, je retrouve aussi la vanille. Bref que du plaisir 

Meilleur thé vert_long jing_feuille sèche

Les feuilles infusées

Parfum

Après infusion, les feuilles se sont bien évidemment ouvertes. Quoique pas totalement, elles se font désirer et me font penser que je pourrais réaliser plusieurs infusions (jusqu’à 3). Une fois de plus je suis impressionné par la petitesse des feuilles et du bourgeon. En parlant de bourgeons, celui-ci pointe le bout de son nez jaunâtre hors des feuilles et nous délivre ses parfums. 

Visuel

Que dire du parfum des feuilles infusées du Long Jing si ce n’est qu’elles donnent envie de le déguster avec frénésie ? C’est tout simplement enivrant. Imaginez-vous en train de préparer des marrons chauds et vous percevrez le parfum de ces feuilles. Il y a également un côté sucré qui accompagne la senteur des feuilles et qui ne trahit pas, bien au contraire, les odeurs gourmandes de châtaigne. On pourrait aussi trouver des nuances de chocolat noir, mais à chacun son nez et ses perceptions ! À froid les feuilles nous offrent un parfum plus végétal et iodé.  

La liqueur du Long Jing

Parfum et couleur

Une liqueur à la couleur or, légèrement verte. De plus, des reflets limpides et transparents diffractent la lumière et dénotent d’une liqueur brillante. À l’œil la texture de ce thé vert me parait souple et ample. Sans surprise la liqueur fait ressortir les mêmes senteurs que les feuilles sèches/infusées, mais de manière plus discrète. 

Texture

Alors, je goûte et je procède par élimination. D’abord la texture… Elle est aussi ample et souple qu’elle paraissait dans mon pot de réserve. Une texture finalement très lisse et qui tapisse sans trop d’épaisseur le palais et la langue. Sensation très agréable bien évidemment.

Saveurs

Ce thé vert dégage une très légère amertume, néanmoins agréable. Elle se veut discrète et peu présente, mais permet de donner un vrai tonus à cette liqueur si douce. Pour certains, cette amertume pourrait se traduire en légère astringence sur les côtés de la langue. Ci j’extrapolais mes sensations je dirais que cela fait écho à certains thés népalais — que j’adore. Leurs notes camphrées et amères nous donnent une astringence que je chéris. 

Arômes

Une gorgée et c’est tout simplement le fruit à coque qui explose en bouche. Des notes de têtes fidèles aux premières senteurs. Se mélangent alors la noix, l’amande, la châtaigne et la noisette. C’est tout simplement génial de retrouver tous ces parfums dans un seul thé. Parce que le Long Jing est un thé vert on retrouve bien évidement une trame de fond verte, végétale et désaltérante. Tous ces arômes s’entremêlent et persistent après qu’on a fini sa tasse. En effet la longueur en bouche est exceptionnelle, elle dure plusieurs minutes et prolonge le plaisir de la dégustation.

Meilleur thé vert_long jing_feuille_

Matériel et méthode pour la dégustation du Long Jing


Le matériel que j’utilise pour la dégustation du thé vert Long Jing est le suivant : il comprend une théière en verre d’une contenance d’environ 250 ml, un pot de réserve en verre me permettant de contempler la couleur de la liqueur et d’une tasse dégustation en verre double paroi.

La température de l’eau est de 80 °C et le temps d’infusion est de 1 minute et 30 secondes. Aussi, il est important de respecter le ratio quantité de thé/quantité d’eau : 5,6 g pour 200 ml d’eau. Je vous invite à consulter mon article pour savoir comment faire du thé. Le Long Jing, comme beaucoup de thé vert grand cru peut être infusé plusieurs fois (2/3 fois).

Thé vert Long Jing – Zhejiang, Chine


Histoire du meilleur thé vert de Chine

Long Jing signifie « Puits du dragon ». Vous me direz qu’aucun dragon ne peut trouver refuge dans un puits tant il se sentirait à l’étroit. Au-delà du fait que cela pourrait être vrai, il n’en demeure pas moins que les dragons n’existent pas ! Mais… comme souvent lorsque nous parlons de thé, il se cache toujours une métaphore ou une licence poétique afin de rajouter du mystère à la tradition. Le meilleur thé vert de Chine, fut nommé Long Jing en l’hommage d’un puits qui présentait des caractéristiques particulières. Son eau était plus dense que les autres.

Après de fortes pluies, l’eau tombée du ciel se retrouvait piégée à la surface et formait alors des frontières sinueuses et tordues avec l’eau du puits. Ces mouvements aléatoires rappelaient alors le mouvement d’un dragon traditionnel chinois. Il ne fallait pas plus d’éléments pour inspirer les spectateurs de l’époque qui nommèrent ce puits, le puits du dragon. Le thé bénéficia de ce même nom par la suite.

Légende du Long Jing

La légende qui entoure ce thé nous rappelle aux origines impériales et médicinales de la boisson. Alors que l’empereur Qianlong visitait le temple Hu Gong dans le district de Long Jing, il remarqua de belles femmes cueillir les feuilles de thé. Il trouva leurs gestes si esthétiques et si poétiques qu’il décida de les apprendre lui-même. Malheureusement, sa mère malade souhaita qu’il retournât immédiatement auprès d’elle. Il entreposait alors les feuilles ramassées dans ses manches et partait pour Pékin sur le champ. À son arrivée, l’empereur Qianlong alla voir sa mère malade.

Elle remarquait une odeur qui se dégageait des manches de la tunique de son fils. Curieuse, elle sentit et lui demanda de faire infuser les feuilles pour elle. Quelques heures plus tard, sa maladie disparaissait. L’impératrice décida alors de faire l’éloge de ce thé vert comme une panacée. Heureux de cette nouvelle l’empereur Qianlong fit publier un édit pour donner aux 18 théiers qu’il avait prélevé l’honneur du « thé impérial ». Chaque année les feuilles de ces 18 théiers étaient cueillies uniquement pour sa mère. Le Long Jing était né.

De nos jours, certaines anecdotes persistent. Il est dit que la forme donnée aux feuilles de Long Jing doit rappeler la forme aplatie des feuilles que l’empereur fit infuser pour sa mère malade. Par ailleurs il est dit que ces 18 théiers sont encore vivants et que leur production est toujours vendue pour un prix plus cher que celui de l’or. 

Terroirs du Thé vert Long Jing

Meilleur thé vert_long jing_Shi Feng

Avant de comprendre le terroir, accordons-nous sur le fait que « Long Jing » c’est à la fois le nom d’un puits, d’un temple, d’un village, mais aussi d’un thé vert. Beaucoup d’éléments s’entremêlent ici, c’est vrai. Mais prenons les informations les unes après les autres ! 

Aujourd’hui, le Long Jing est le thé vert N° 1 en Chine et dans le monde en grande partie grâce aux conditions climatiques exceptionnelles qu’offre la région autour du Lac de L’Ouest (Xi Hu). Les chinois se l’arrachent et en raffolent. Ce lac se situe près de la capitale du Zhejiang qui se nomme Hangzhou.

Les meilleurs LongJing sont appelés Xi Hu LongJing et sont donc produits autour du Lac de L’Ouest. C’est sous la dynastie Song (969-1270) que le Maître Zen BianCian décida de planter des théiers sur le Mont Shi Feng (Pic du Lion – photo ci-contre). C’est ainsi qu’arriva le thé autour du Lac de L’Ouest. BianCian est considéré comme l’ancêtre, ou plutôt le père du thé Long Jing. 

Traditionnellement, le Long Jing est produit à partir de deux cultivars : le cultivar Qun Ti Zhong et le cultivar Long Jing 43. Pour la petite anecdote, il faut entre 70 000 et 80 000 feuilles ou bourgeons de ces cultivars pour obtenir 1 kg de Long Jing.

Fort de son succès le Long Jing a été copié. En effet, d’autres producteurs de thé ont voulu produire ce thé vert pour profiter de sa renommée. C’est pourquoi on peut voir des productions de Long Jing partout en Chine. Néanmoins le Long Jing d’origine reste celui du Lac de L’Ouest, il est d’ailleurs le plus réputé.

Mieux connaitre le Long Jing – Xi Hu LongJing

Lorsqu’on creuse davantage, on se rend compte qu’il existe cinq types de Xi Hu LongJing (Long Jing du Lac de L’Ouest). Chacun de ces Xi Hu Long Jing n’est produit que dans quelques villages se situant aux abords du Lac de L’Ouest et nul part ailleurs. Ci-dessous vous trouverez le tableau correspondant aux types de Long Jing produit selon leurs localités. 

Type de LongJingRégionLocalitéRemarques
S-LongJing(Xi Hu – Lac de l’Ouest)
Zhejiang
Mont Shi feng (Pic du Lion) Le plus prestigieux et reconnus des tous les Xi Hu LongJing
L-LongJing(Xi Hu – Lac de l’Ouest)
Zhejiang
Monts Wengjia, Yangmei, Manjue, et BaiHeCes 4 monts sont appelés « Les quatre montagnes rocheuses »
Y-LongJing(Xi Hu – Lac de l’Ouest)
Zhejiang
À YunQi, Mont WuYun et à l’ouest du Mont LangDang/
H-LongJing(Xi Hu – Lac de l’Ouest)
Zhejiang
FaYunNong, BaiLeQiao, YuQuan, JinShaGang, MaoJiaBu and HuangLongDongAvant, il était produit à HuPao, SiYanjing, Chishanbu et au mont Santai
M-LongJing(Xi Hu – Lac de l’Ouest)
Zhejiang
Autour de MeijiawuVillage voisin de Long Jing. Un Xi Hu LongJing très réputé également

Pourquoi le Long Jing est bon pour la santé ?

Avant tout, pour qu’un thé soit bon pour la santé il faut que ce soit un « vrai thé ». Ça parait évident, mais peu d’entre nous savons à quoi ressemble du « vrai thé ». Les brisures de feuilles et de branches que l’on trouve dans les sachets ou en vrac n’offrent aucune vertu médicinale. En effet, Il faut s’assurer qu’on parle de feuilles de thé entières, de préférence bio ou sans pesticides. 

Par ailleurs, pourquoi le Long Jing est-il bon pour la santé ? Figurez-vous qu’il s’agit d’un des thés verts le plus concentré en catéchines. Les catéchines ce sont des tannins présents dans les liqueurs de nos thés. Ils se trouvent que ces tannins sont de très puissants antioxydants, ce qui aide à prévenir des maladies inflammatoires par exemple. Ces tannins préviennent également le vieillissement des cellules en capturant les radicaux libres présents dans le corps. Mais ça n’est pas tout, car le thé vert Long Jing contient également de la vitamine C et des acides aminés essentiels. Bref une panacée comme dirait l’impératrice ! 

Pour conclure

Finalement, le Long Jing est vraiment l’un des meilleurs thés verts au monde. Les Chinois l’attendent avec une grande impatience. Usuellement, il s’agit d’un cadeau qui marque le respect envers l’hôte qui nous reçoit. Cela ne m’étonne pas car je trouve ce thé exceptionnel. Il propose une palette de saveurs et d’arômes d’une intensité telle qu’on ne peut rester insensible. Ajoutez son histoire, ses légendes et son terroir et le Long Jing prend encore plus d’ampleur. Je ne peux que vous conseiller de le goûter par vous-même. Maintenant, vous saurez quel Long Jing choisir selon vos envies. Pour conclure je vous souhaite donc une excellente dégustation et une belle journée ! 

Visitez notre partenaire pour cette dégustation

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur vos réseaux sociaux et parlez en à vos amis 🌱


En suggestion

Catégories : Dégustation de thé

placeholder user

Auteur : Romain

Diplômé d’un Master en Business International et après deux ans passés chez CANAL+, j’ai décidé de consacrer davantage de temps à mes passions. Au quotidien beaucoup de choses me font vibrer, la lecture, mes proches, la musique et évidement le thé. Le thé est pour moi un art de vivre et permet de mieux percevoir le monde qui nous entoure. Je me sens plus sage quand je prends le temps de déguster une tasse de thé. Fort de tout ce qui m’anime j’ai donc décidé de créer Secret de Thés — Le Blog. À ce jour j’en suis le créateur et le principal auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscription à la newsletter Secret de Thés - le Blog

Politique de confidentialité

© Secret de Thés

Toutes les photos présentent sur le site sont propriétés de Secret de Thés - le Blog. Toute utilisation ou reproduction du contenu présent sur le site pourra faire l’objet d’une demande de retrait ou de plainte.

Pour consulter notre politique de confidentialité :

Consulter la politique

Dossier de Presse

Télécharger le dossier de presse

Réseaux Sociaux