12/09/2022

Thé Castleton Muscatel : Dégustation Darjeeling

Ne ratez aucun article en vous inscrivant à la newsletter Secret de Thés – le Blog

Le Muscatel est au thé ce que le Champagne est au vin. La comparaison est souvent faite par de grands amateurs de thé du Darjeeling. Un thé exceptionnel et dont les parfums uniques le classent parmi les plus savoureux. L’origine du Muscatel est intrinsèquement liée à l’histoire d’un jardin de thé du Darjeeling, le Castleton Tea Garden. Je vous propose la dégustation de ce Darjeeling d’été (seconde récolte) afin d’accompagner la fin des vacances estivales. Je l’ai acheté auprès de Teabox, un exportateur de thé indien. Excellente lecture à tous et bonne dégustation. 

Dégustation du Thé Darjeeling – Castleton Muscatel


Les feuilles sèches

Parfum

Les feuilles sèchent un parfum d’été aux notes épicées et sucrées. J’y décèle des notes légèrement cacaotées également. Ça me rappelle un biscuit sec.

Visuel

Les feuilles sont plutôt petites et roulées dans leur longueur. Leur couleur est d’un brun profond qui tire vers le noir. Malheureusement, on ne trouve que peu de bourgeons aux reflets d’argent et sont légèrement duveteux.

Cependant ce thé est gradé FTGFOP-1 (Fine Tippy Golden Flowery Orange Pekoe), ce qui veut dire qu’on parle de feuilles entières et non pas de poussière de feuille. Ce grade est le second grade le plus élevé en termes de qualité de feuilles, juste derrière le SFTGFOP-1.

Castleton muscatel thé_feuille

Les feuilles infusées

Parfum

À chaud, la rose s’exprime fortement et plus précisément on a l’impression de se pencher sur un bouquet de roses séchées. En me concentrant, j’y ai trouvé un parfum d’huile d’olive légèrement chauffée. À froid, le parfum prend une autre dimension, puisqu’on retrouvera le profil de ce thé à savoir le fruit d’été avec la pêche et le raisin. 

Visuel

Visuellement, les feuilles sont toujours d’une couleur profonde qui tire vers le rouge et le marron. De plus, quelques reflets vert canard se remarquent sous certains angles. Une fois les feuilles ouvertes on se rend compte que ce sont bien de jeunes feuilles pour la plupart entières. Cette qualité de feuilles est garantie par le fait que la récolte de ce thé s’effectue à la main. 

La liqueur du Castleton Muscatel

Parfum et couleur

Un parfum de fruit rouge sec se dégage et s’entremêle avec des notes de végétal sec. Je ne sais pas comment le dire, mais on sent l’été dans la tasse, ça tombe bien, car il s’agit d’un Darjeeling d’été (seconde récolte). On poursuit sur la couleur ambrée et cuivrée de la liqueur. Ce thé propose une liqueur très transparente et brillante à l’instar des très beaux thés rouges chinois dont c’est la principale caractéristique de la liqueur.

Texture

Une texture très aqueuse et assez lisse, sans rugosité qui tire légèrement vers la douceur puisqu’on décèle une légère touche sucrée. 

Saveurs

En effet, ce Muscatel propose un profil légèrement sucré avec une pointe d’astringence et d’acidité très agréable. Cela soutient sensiblement les arômes ce la liqueur. 

Arômes

Ce thé porte bien son nom, car les premières notes qui se détachent sont effectivement celles du muscat suivi de notes de fruits rouges secs et de rose séchée. Lors de la rétro-olfaction on sent la pêche et le raisin. Des arômes qui restent en fin de bouche et qui offrent une longueur en bouche délicate et fruitée. 

Matériel et méthode


Le matériel que j’utilise pour la dégustation du thé Darjeeling Castleton Summer Muscatel est le suivant : il comprend une théière en verre d’une contenance d’environ 250 ml, un pot de réserve en verre me permettant de contempler la couleur de la liqueur et d’une tasse dégustation en verre double paroi.

La température de l’eau est de 85 °C et le temps d’infusion est de 5 minutes. Aussi, il est important de respecter le ratio quantité de thé/quantité d’eau : 3,3 g pour 200 ml d’eau. Je vous invite à consulter mon article pour savoir comment faire du thé.

Thé Castleton Muscatel – Darjeeling, Inde


Terroir du Castleton

Le premier thé rouge Muscatel a vu le jour grâce à monsieur Arun Kumar Gomden, qui en 1985 travaillait comme gérant de la fabrique de Castleton. Le jardin de Castleton se situe près de la ville de Kurseong et plus précisément dans la vallée sud. Ce jardin de thé créer en 1885 par le Dr Charles Graham se nommait Kumseri à l’origine. Le nom « Castleton » a été choisi en l’hommage d’un bâtiment qui s’appelait « Bank Ghar » et qui avait les caractéristiques d’un château.

Castleton Tea Garden se situe à une altitude comprise entre 850 et 2300 mètres. 70 % des théiers du jardin sont des théiers chinois d’origines qui n’ont connu aucun croisement en laboratoire ou naturel. Il s’agit de la variété la plus pure possible. Certains spécimens sont âgés de 130 ans, voire plus.

A noter, que le reste de la plantation comprend deux cultivars bien connus, le AV2 et le Seeyok 1240. La polémique de mélanger des théiers d’origines avec cultivars grondait pendant longtemps dans le jardin. La pureté de la race d’origine valait bien plus que de vulgaire cultivar croisé selon certains érudits. Le Castleton Tea Garden s’étend aujourd’hui sur 170 hectares et produit environ 30 545 kg de thé par an, dont l’un des meilleurs Muscatel du monde. 

Dégustation Thé Noir Darjeeling - Rohini_map India

Ce jardin se veut discret et fait relativement peu de publicité à travers le monde pour se faire connaitre. Remarquez, il n’en a pas besoin, puisque le produit phare qu’est le Muscatel de Castleton est déjà une publicité à lui seul. En 1992, un record de vente a été établi lors d’une enchère pour un lot de Muscatel (DJ-42 FTGFOP1) qui a été vendu pour 13 000 roupies indiennes (soit 161 € d’aujourd’hui). Le marché des matières premières cote aujourd’hui le Muscatel de Castleton entre 1600 et 7000 roupies indiennes par kilos. 

Organisation d’une plantation

De nos jours, la plantation s’agence en deux divisions principales, la première étant Castleton et la seconde Springside. Chacune de ces divisions est ensuite organisée en sous-sections. Les théiers chinois d’origines, présents un peu partout, s’épanouissent à des altitudes allant de 900 mètres à 1370 mètres. Une altitude idéale qui permet aux théiers de connaitre une période de dormance suffisante durant l’hiver.

Un Muscatel de Castleton est avant tout une histoire de cueillette. Toute la délicatesse de ce thé provient en partie de la récolte manuelle et qui se concentre sur maximum de deux feuilles et un bourgeon. Pour s’assurer de la qualité de ce thé, on ne le prélève que sur des théiers chinois d’origines et selon des conditions d’ensoleillement spécifiques. Par ailleurs, chacune des sous-sections qui composent le jardin a connu au fil de la saison des conditions climatiques différentes. Le savoir-faire des producteurs du jardin fait qu’ils sont capables de savoir quelle sous-section sera capable de fournir un bon Muscatel. Une fois la parcelle éligible à la production de Muscatel identifiée, la cueillette peut commencer. 

Enfin, le Muscatel est un thé d’été. Celui que j’ai dégusté aujourd’hui a été ramassé le 12 juillet 2022. De manière générale, la seconde récolte peut commencer mi-mai et se terminer en juillet, tout dépend des conditions climatiques de l’année. 

Pour conclure

Le Darjeeling est réputé pour être la Champagne du thé et le Muscatel réputé pour être le Champagne du thé. Il est vrai qu’il procure un plaisir immense tant il est fin et délicat. Il propose un profil aromatique unique que je n’avais jamais trouvé dans un thé jusqu’à présent. Son parfum prononcé de muscat fait de ce thé une étrangeté fort appréciable dans l’univers du thé. Le Castleton Tea Estate est le premier jardin à avoir produit du Muscatel. Un savoir-faire unique et une approche du terroir qui n’a rien à envier à la théiculture chinoise. Bien que très récente dans l’histoire, la culture du thé au Darjeeling reste riche et passionnante. Je vous invite à déguster ce thé dans sa saison de production et vous souhaite un excellent voyage ! 



En suggestion

Catégories : Dégustation de thé

placeholder user

Auteur : Romain

Diplômé d’un Master en Business International et après deux ans passés chez CANAL+, j’ai décidé de consacrer davantage de temps à mes passions. Au quotidien beaucoup de choses me font vibrer, la lecture, mes proches, la musique et évidement le thé. Le thé est pour moi un art de vivre et permet de mieux percevoir le monde qui nous entoure. Je me sens plus sage quand je prends le temps de déguster une tasse de thé. Fort de tout ce qui m’anime j’ai donc décidé de créer Secret de Thés — Le Blog. À ce jour j’en suis le créateur et le principal auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *